Le retour du Mékong…

Par défaut

Après deux jours dans le chaudron saïgonais, dans le vacarme permanent des klaxons, nous avons fui vers le delta du Mékong, non loin de Vinh Long.

Nous avons retrouvé le grand fleuve, abandonné à Vientiane et survolé à Phnom Pen. Song Tien, le bras que nous avons traversé, d’abord sur un superbe pont puis en bateau en sens inverse, est plus large qu’au Laos. Et ce n’est là qu’un des neuf bras…

Cửu Long Giang. Les Neuf Dragons. Un univers en soi, où l’eau est à la fois promesse de vie et menace de mort, quand les crues font monter le fleuve, ravageant tout.

Nous sommes sur une petite île, à An Binh, dans un homestay en apparence au milieu d’un nulle part sillonné de pistes en béton à peine au-dessus des eaux jaunes du fleuve. L’île est parcourue d’un réseau de canaux qui font immanquablement penser à Apocalypse Now. Il suffirait de la musique des Doors et de la figure fantomatique du colonel Kurst pour s’y croire. Mais, en guise de Doors, ce sont les rires et les cris d’enfants. Le colonel est parti depuis bien longtemps. Et trop loin de la mer, Charly ne surfe toujours pas.

C’est un havre de paix. Il ne semble pas y avoir d’heure, notre famille d’accueil est simplement charmante, le ciel est bleu, les cocotiers tout verts… Il ne reste plus qu’à ne rien faire. Se la couler douce en attendant que ça se passe. Dessiner, lire, dormir.

Si la paresse est un péché capital, alors je suis bon pour l’enfer. À condition seulement qu’il ressemble à ce minuscule bout de terre hors du temps…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s